lundi 24 novembre 2008

Programme de l'année 2009

Samedi 10/01/09 à 14h00 : Taille d'hiver au verger école d'Herrlisheim.
Vendredi 23/01/09 à 19h45 : Assemblée générale dans la Salle des sociétés, Hôtel de ville d'Herrlisheim.
Samedi 7/02/09 à 14h00 : Taille d'hiver au verger de l'abbaye de Marbach.
Samedi 21/02/09 à 14h00 : Taille d'hiver au verger école d'Herrlisheim.
Samedi 7/03/09 à 14h00 : Taille d'hiver dans un verger privé, rue de la Liepvrette à Sainte Croix en Plaine.
Samedi 21/03/09 à 14h00 : Taille d'hiver au verger école d'Herrlisheim.
Samedi 4/04/09 à 14h00 : Entretien de printemps au verger école d'Herrlisheim.
Samedi 20/06/09 à 14h00 : Taille d'été et reconnaissance des maladies au verger école d'Herrlisheim.
Dimanche 12/07/2009 : Repas amical au verger école d'Herrlisheim.
Samedi 3/10/2009 14h00 à 18h00 : Portes ouvertes au verger école d'Herrlisheim (tout public)
Samedi 14/11/09 à 14h00 : Taille d'hiver sur pruniers au verger école d'Herrlisheim.

A noter :
Un entretien mensuel du verger a lieu chaque 1er lundi (non férié) du mois, de mai à octobre. Horaire : 17H00 à 19H00. Chaque adhérent est cordialement invité. C'est l'occasion de parler arboriculture et de confronter nos expériences.

Le programme est soumis aux conditions atmosphériques du jour.

lundi 17 novembre 2008

Mouche du brou de la noix

Cette mouche, importée d'Amérique est en train de se répandre en Europe.

Aucun traitement n'est homologué à ce jour. Le seul moyen de lutte consiste au ramassage et à la destruction systématique des noix infectées.

Les coquilles infestées peuvent affecter le goût des noix. Même si les larves ne peuvent se nourrir directement de l'intérieur des noix, les jus de l'extérieur peuvent y pénétrer. Les fruits affectés ne sont pas salubres et ne conviennent pas à la consommation humaine.

Photos de noix attaquées:




Sources:
- Article publié par le Ministère de l'agriculture, de l'alimentation, et des affaires rurales du Canada.

Rouille grillagée du poirier


Cliquez ici pour consulter la fiche d'information élaboré par Agroscope RAC et FAW Wädenswil.

mardi 14 octobre 2008

mardi 7 octobre 2008

Article de presse : Nos pommes viennent du Kazahstan

Article paru dans le journal l'Alsace de vendredi 3 octobre.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir:

Revue de presse : Exposition fruitière 2008

Articles parus dans la presse suite à notre exposition fruitière 2008.



Cliquez sur les liens ci-dessous pour consulter les articles:

vendredi 3 octobre 2008

Article de presse : Préparation de l'exposition

Article paru dans Le journal L'Alsace.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir:

dimanche 28 septembre 2008

Information sur le feu bactérien

La fédération des producteurs de fruits nous signale qu'une information sur le feu bactérien sera diffusée pendant l'opération de distribution des arbres de la Ste Catherine. En effet les menaces de contamination du parc arboricole alsacien se font de plus en plus précises et toutes les mesures prophylactiques doivent être prises.
RESTONS DONC VIGILANTS.


En ce qui concerne le verger école après 4 séances de brûlages nous observons un répit. Il nous faudra surveiller en juin 2009.

lundi 22 septembre 2008

De l'utilité génétique des pommiers anciens

Faire des prédictions sur les fruits à venir incite un généticien à cultiver 200 variétés de pommes anciennes dans son verger de Colmar (article paru dans le journal L’Alsace du vendredi 19 septembre).

Cliquez sur le lien ci dessous pour consulter l'article sur le verger expérimental de Pascal Heitzler à Colmar:
De l'utilité génétique des pommiers anciens

Le déclin des abeilles produit ses premiers effets économiques

Les populations d'abeilles domestiques déclinent partout dans le monde. Pourquoi ? Les causes possibles de cette érosion sont au centre de vifs débats. Mais, alors que scientifiques et apiculteurs en discutent, les premiers effets sur la production de fruits et légumes se font d'ores et déjà sentir aux Etats-Unis.

Lisez la suite de cet article du Monde.fr, qui intéresse particulièrement les arboriculteurs, en cliquant sur le lien ci dessous:

Le déclin des abeilles produit ses premiers effets économiques

mercredi 23 juillet 2008

AVIS A LA POPULATION - FEU BACTERIEN

L’Association d’arboriculture de HERRLISHEIM et environs informe les habitants, en particulier ceux qui possèdent des pommiers, poiriers, cognassiers ainsi que des plantes ornementales comme les cotoneasters, pyracantha, sorbus, pommiers du Japon, de la présence constatée au verger école de plusieurs cas de FEU BACTERIEN.

Les principaux symptômes : flétrissement et dessèchement des feuilles, apparition d’exsudat bactérien sur tiges, feuilles rameaux, fruits. L’exsudat se reconnaît sous la forme de gouttelettes de couleur blanchâtre à rouge.

Aucune lutte chimique n’étant efficace contre cette bactérie, il y a lieu de supprimer les organes infectés et de les BRULER.

La désinfection des mains et des outils à l’alcool à 70° ou à l’eau de javel est impérative.


En cas de doute concernant cette maladie les membres de l’association d’arboriculture se tiennent à votre disposition pour vous conseiller.

Articles de presse sur l'excursion du 14/07/2008


jeudi 10 avril 2008

Les différents types de tailles - Introduction

Ce billet introduit une série d'article décrivant et illustrant les différents types de tailles d'arbres fruitiers.

Trois méthodes sont actuellement utilisées pour la formation de nos arbres fruitiers :

La méthode française.
Elle consiste à former une charpentière régulière et immuable (forme dirigée) garnie de coursonnes courtes, soumise à une taille régulière On y distingue 2 types de formes dirigées différentes:


La
méthode américaine.
C'est un
e formation libre soumise uniquement à l’élagage.


La
méthode mixte.
Les formes mixtes se composent d'une charpente établie et une mise à fruit rapide grâce à des arcures:
  • La méthode italienne (méthode Ferragutti) où se font uniquement pour la mise à fruit et cela en sève.
  • La méthode augévine (système Lepage) forme la charpente par des arcures systématiques des rameaux.
  • Le système pillar.

mercredi 9 avril 2008

Les différents types de tailles - Les formes dirigées en volume

Le gobelet : forme classique la plus répandue, le scion est rabattu à la hauteur voulue.
Maintien de 3 yeux en direction souhaitée à une distance verticale de 12 à 15 cm. Il existe de nombreuses variantes suivant l’étalement des branches et du port naturel de l’arbre.

  • La forme coupe de champagne (pommiers)
  • La flûte de champagne (pruniers, pêchers, poiriers).

La fleur de liseron : même départ que le gobelet, au lieu de tailler sur 2 yeux latéraux, il faut tailler sur un œil de prolongement (éviter des bifurcations).
Surveillance constant les premières années : pincements pour maintenir l’équilibre.


Le fuseau : Forme très voisine de la forme naturelle avec un axe central de 2 à 4m de haut garni de branches charpentières plus longues à la base.


Le gobelet différé : Traitement au début comme un fuseau.
Par la suite l’axe est décapité ( 5 à 7 charpentières largement espacées), puis l’arbre est taillé comme un gobelet ( allongement progressif des branches).

Les différents types de tailles - Les formes dirigées plates

Les Cordons : la forme la plus simple; un axe unique garni de coursonnes plus ou moins longues. Cette forme ne convient qu’aux variétés peu vigoureuses (sur cognassiers pour les poires, et sur paradis ( M9, Pajam) pour les pommes).

On distingue :

  • Le cordon vertical un moment délaissé à cause du dépérissement des coursonnes inférieur. Il revient à la mode grâce au replacement des coursonnes par des rameaux arqués (méthode italienne).
  • Le cordon oblique convient surtout aux poiriers. Ses formes améliorées servent surtout de base aux haies fruitières (Bouche-Thomas, Drapeau-Marchands).



Bouche-Thomas :
Les arbres comprennent des axes plantés à 45° en se croissant,
les branches fruitières partant de l’axe s’entrecroiseront.


  • Le cordon horizontal. La plantation et le départ de végétation se font à la verticale. Arcure progressive en été et fixation sur le fil de fer très tendu (tendeurs obligatoires).






La forme en V : est utilisée pour les croisillons ou haies fruitières. Cette forme ne convient qu’aux variétés peu vigoureuses.
Les scions sont plantés à 0.80m en automne, ils sont décapités en hiver à 0.35m du sol sue deux yeux latéraux. Les autres yeux sont éborgnés. Les bourgeons maintenus à la même vigueur par des pincements, attachés en automne à angle de 90° entre eux.
La taille se fait toujours sur un œil en dessous. Hauteur limite de la haie 1.50m à 1.70m (tous les travaux effectués du sol)


Le Candélabre : convient aux espèces et variétés plus vigoureuses. Cette forme est très souvent réservée aux pêchers.
Départ par deux maîtresses horizontales relevées aux extrémités (légèrement obliques au début). Ces branches se garnissent par des gourmands maintenus suivant convenance. Les branches près du tronc sont toujours maintenues courtes (concurrence de la sève).



Ces formes peuvent également être établies sans fil de fer de soutient.

  • Les palmettes Verrier et Double-Verrier sont dérivées des deux formes antérieures.

  • Palmette oblique libre pour verger semi-intensif haut pour une récolte robotisée.


  • Palmette horizontale.

mardi 8 avril 2008

Les différents types de tailles - Les formes mixtes

Le cordon vertical à branches arquées :
Méthode (NEWTIMES), vulgarisées et améliorées par le professeur FERRAGUTTI (Italie).
Les scions plantés devraient de préférence être garnis de rameaux anticipés. Ceux là restent intacts à la taille du prolongement et sont arqués. Tous les ans le prolongement est taillé au 2/3 et ses rameaux arqués en vue de la mise à fruit.


La haie fruitière à arcures (système Lepage) :
Les scions plantés légèrement inclinés dans le sens de l’arcure ne sont pas taillés mais arqués dès que la sève monte et attachés au voisin
Le gourmand qui se développe sur l’arcure, sera lui-même arqué en sens inverse et ainsi de suite, le tout étant garni de coursonne ou de rameaux latéraux eux-mêmes mis à fruits par l’arcure.













Le système Pillar :



Comme le cordon vertical à branches arquées, l’arcure étant provoquée par les fruits développées sur les boutons terminaux (à fleur) sur les rameaux de l’année.

Les différents types de tailles - Les formes libres ou naturelles (méthode Américaine)

Contrairement à ce qu’on pourrait croire ces formes nécessitent une intervention judicieuse au départ.

Au départ, les branches doivent êtres suffisamment espacées pour éviter la rupture ultérieure – concurrentes.

Le scion planté est décapité à la hauteur voulue (basse ou haute tige). Les rameaux nécessaires (écartés à la verticale de 12 à 15 cm) sont pincés régulièrement. En général on conserve 3-4 rameaux à écartement régulier autour de l’axe.

Au 2ème hiver : on taille sur la même longueur c’est-à-dire 20 à 50 cm suivant la vigueur. Ne pas toucher au bois fruitiers (pousse en grosseur, abri contre le soleil).

Au 3ème hiver : éliminer les branches en trop ou qui se croissent. Les autres restent longues sans tailles.

En cours de vie: l’arbre est régulièrement élagué pour pouvoir produire des fruits de qualité.

Contrairement à la taille suisse améliorée les gourmands sont toujours maintenus et c’est eux qui formeront de longues branches fruitières jeunes et souples.

vendredi 28 mars 2008

Taille d'hiver du 22 mars au verger Ritzenthaler à Hattstatt

L’association d’arboriculture de HERRLISHEIM a clôturé sa saison de taille d’hiver au pied de l’Elsbourg côté HATTSTATT. Le verger de la famille RITZENTHALER accueillait samedi 22 mars les moniteurs arboricoles, Cécile SCHREINER et Philippe PALLUCCI.

En relatant l’histoire de ce verger, le propriétaire des lieux a retenu l’attention des quarante personnes présentes.


Vingt variétés de pommes composent les belles haies fruitières, tandis que les arbres hautes tiges, pruniers, cerisiers, pêchers, noyer, font de ce verger un résumé des principales espèces que l’on trouve dans notre région.

La présence d’un rucher souligne l’intérêt de l’arboriculteur pour l’application de traitements phytosanitaires respectueux des insectes utiles.

Tout en procédant à la taille, les moniteurs ont répondu aux questions du public présent. Mieux que dans un livre, l’œil à bois, le dard, le gourmand, la bourse, etc… ont été détaillés et montrés sur arbres.

Taille d'un poirier, avant et après:




La formation de jeunes pommiers en haie fruitière a été suivie avec beaucoup d’attention. La taille du pêcher, compliquée pour l’amateur a également été évoquée.

La partie conviviale de ce bel après midi d’arboriculteur s’est terminée derrière le rucher où les abeilles à l’abri du froid sec attendent le moment favorable à leur sortie si importante pour la pollinisation de nos fruitiers.

Nous sommes repartis en nous disant qu’un verger transmis de père en fils est une source de vie et de souvenirs.

Claude BAGUET

samedi 15 mars 2008

Organes végétatifs et de fructifications.

La couronne de nos arbres fruitiers se compose de branches charpentières qui composent l’ossature principale de notre arbre voir article sur la taille.

En règle générale il y en a trois ou quatre et en plus le prolongement du tronc (stammverlängerung)qui constitue la partie centrale de la couronne, le chef ou la faîtière.

Les charpentières sont le support des sous-charpentières qui se garnissent de branches fruitières et de ramifications fruitières appelées : couronnes.

Les sous-charpentières auront toujours la direction vers l’extérieur de l’arbre et doivent toujours être sous- ordonnées à la charpentière :

  • position plus horizontale que celle-ci
  • inférieur en épaisseur.


Les charpentières et sous-charpentières doivent être garnies sur toute leur longueur de ramifications fruitières.

Les organes végétatifs et de fructifications sont différents suivant qu’il s’agit de fruits à pépins ou de fruits à noyaux.


Organes végétatifs et de fructifications des fruits à pépins.

Cliquez sur l'image pour la visualiser:




  • Oeil à bois
C’est un petit organe conique qui garnit les rameaux à bois. Il se trouve à l’aisselle de chaque feuille. Il peut se développer l’année même de sa formation et produire des rameaux anticipés.

  • Yeux stipulaires
Se trouvent souvent de part et d’autre des yeux ordinaires.

  • Yeux latents (Schlafende Augen)
Sont des yeux embryonnaires dans les rides du bois, se situe surtout à la base des rameaux.

  • Boutons à fleurs
Ou boutons à fleurs qui donnent naissance à la fleur. Ils sont en général plus gros et ronds et sont entourés en été d’une rosette de 8 à 12 feuilles au bout d’un bois court que l’on appelle une lambourde.

  • Le dard
Rameau court terminer par un cône. En été il forme en général une rosette de 2 à 5 feuilles. Ce cône est souvent un œil intermédiaire qui peut de développer en œil à fruit s’il y a un peu de sève, ou en œil à bois s’il y a apport de beaucoup de sève (taille court par exemple).

  • Le rameau à bois
Il est garni d’yeux à bois sur toute sa longueur et peut être terminé d’un œil à fruit suivant certaine variétés.

  • La brindille
C’est un rameau faible et grêle de 10 à 20 cm de longueur. Il est garni sur toute la longueur d’yeux à bois et est terminé par un œil par un œil à fruit.

  • Le gourmand
C’est un rameau lisse vertical. Il peut servir de remplacement mais en général, il est supprimé.

  • La bourse
C’est un renflement charnu à l’attache d’un fruit. Elle est porteuse le plus souvent d’un dard et d’un œil à fruit.

  • La lambourde
Longue de 3 à 5 cm est garnie sur toute la longueur d’yeux latents. Elle est terminée soit par un bouton à fruit (rosette de feuilles), soit par un dard.


Organes végétatifs et de fructifications des fruits à noyaux.

  • Œil à bois
Il a le même aspect que chez les fruits à pépins, sauf que les yeux stipulaires sont inexistants. Il y a disparition des yeux à bois en 2ème année (dénudement), ce qui rend un rajeunissement difficile.

Ils sont souvent des boutons à fruits sur les rameaux mixtes.

  • Le bouton à fleur
Est petit et arrondi, il se rencontre le plus souvent sur des rameaux d’un an. Sur les rameaux à bois on les rencontre souvent en compagnie d’un œil à bois seul ou à deux (sauf cerisier).

  • Le bouquet de Mai
Rameau très court qui porte 6 à 10 boutons à fruits entourant un bouton à bois. Trait caractéristique du cerisier et du pêcher.

  • La chiffonne
Contrairement à la brindille elle set garnie d’yeux à fruit sur toute la longueur et est terminée par un œil à bois ;

  • Le gourmand
Aussi fréquent que chez les fruits à pépins, ils peuvent également servir aux remplacements ou à la mise à fruit (arcures du pêcher).


Un grand Merci à ALBERT MARTIN qui est décédé sans qui aujourd’hui je ne serai pas devenu ce que je suis, et à FRANCOIS KEMPF, pour ces cahiers .

PP




mardi 11 mars 2008

Le monde selon Monsanto sur ARTE le 11 mars à 21 heures

Arte va diffuser le film "Le monde selon Monsanto, de la dioxine aux OGM, une multinationale qui vous veut du bien" de Marie-Monique Robin.


C'est une enquête rigoureuse et approfondie sur une multinationale, une multinationale productrice de l'agent orange, de la dioxine, de l'hormone de croissance, du Round Up et des OGM. Les résultats de l'enquête, menée depuis quatre ans, sont implacables.

Nous vous invitons à faire circuler l'information dans tous vos réseaux, à soutenir ce film et le livre (plus complet) qui va paraître aux Editions de la Découverte le 6 mars.



Bien sûr, la réalisation du film et sa diffusion ne sont pas du goût de Monsanto, qui dispose de nombreux moyens de pression et n'hésite pas à se débarrasser de ses opposants, d'une manière ou d'une autre comme l'illustre le film : sa diffusion la plus large possible sera une première garantie pour la réalisatrice et l'avenir du film.

Le DVD va être disponible dès le 11 mars en exclusivité sur arteboutique.com et dans les magasins Nature et Découverte.


En attendant, ne ratez pas la diffusion *sur ARTE le 11 mars à 21 heures*. »

mercredi 5 mars 2008

La taille des arbres fruitiers

Le but de la taille est notamment d’obtenir une fructification et une mise à fruit pour l’année suivante, ainsi que de limiter les attaques des ravageurs et autres maladies qui nuisent à l’arbre et aux récoltes.

Il existe 3 sortes de tailles selon l’âge et la grandeur de l’arbre.

La première taille est la taille de formation. Elle permet à l’arbre d’acquérir la forme et la solidité des branches maîtresses (plus couramment appelé charpentières) pour supporter le poids des récoltes à venir. On forme l’arbre de plein vent soit 3 ou 4 charpentières maximum et une faitière (axe central). C’est au moment de la plantation que l’on débutera la taille jusqu'à que l’arbre soit mort (voir article qui traite de ce sujet).

La deuxième taille est la taille de fructification ou d’entretien (formation). Elle qui permet la mise à fruit des branches et donc d’obtenir les fruits. Sur les charpentières, se greffent les sous-charpentières, qui elles-mêmes possèdent des branches portant les fruits, appelées branches fruitières. Ces dernières ont une durée de vie assez courte, de l’ordre de cinq à dix ans, selon l’inclinaison de la branche. En effet, une branche avec un angle fermé, aura tendance à produire du bois (0° à 30°). Le meilleur rapport qualité est situé avec un angle ouvert (45° à 100°). Tandis qu’une branche, qui est complètement affaissée (> 120°), produira des fruits petits et de teneur en sucre médiocre. C’est pour cela, que l’arboriculteur remplacera sans cesse les branches fruitières afin d’obtenir les meilleurs fruits, quelle que soit la forme de l’arbre.
Enfin, il y a la taille de rajeunissement. Comme son nom l’indique, elle permet de « rajeunir » une branche, voire tout l’arbre. On coupera 1/3 des branches tous les ans jusqu’à obtenir le résultat escompté. Après cet élagage, nous reprendrons à nouveau la taille de formation ou de fructification.

Quand nous commençons à tailler, nous procédons de la manière suivante. Nous partons toujours de la charpentière la plus faible, celle qui nous donnera le niveau de référence par rapport aux autres charpentières. Nous taillons à partir de l’extrémité de la branche et nous descendons au fur à mesure.

Les branches poussant à la verticale (les « gourmands ») sont supprimées, de même que les branches qui poussent au dessus et en dessous des charpentières et sous-charpentières. Nous laissons les branches à droite et à gauche des charpentières, sous-charpentières et de la faitière comme les arrêtes de poissons.
Les branches mortes, malades (oïdium, chancres, tavelure, …..) cassées et déformées par les insectes (pucerons lanigères, cendrés) sont éliminées d’office, sorties du verger et brûlées.

En ce qui concerne les charpentières, sous-charpentières et faitières, ces 4 règles doivent être respectées :
- si nous entaillons l’extrémité des branches charpentières et sous-charpentières, « l’œil » doit toujours être dirigé vers l’extérieur de l’arbre,
- il faut garder en mémoire le cône pour une bonne luminosité centrale des branches et éviter le dégarnissement de l’intérieur des arbres,
- il faut toujours partir de l’extrémité de la branche vers le bas du tronc, de façon à ce que le diamètre des branches soit plus gros en bas qu’en haut,
- il ne faut pas que les différentes branches de l’arbre se croisent.

Pour conclure, le maître-mot de la taille, c’est le soleil. Effectivement, un fruit gorgé de soleil aura plus de sucre, une plus jolie coloration, un goût incomparable et sera moins vulnérable aux maladies. En permettant à la lumière de pénétrer au cœur de l’arbre, on crée une ventilation naturelle qui chassera l’humidité stagnante, de ce fait, l’arbre est donc moins sujet aux maladies et aux ravages des prédateurs.


Avec ces quelques conseils, vous pourrez obtenir un verger qui fera bien des envieux et surtout la joie de vos enfants et petits-enfants. Ils apprendront le vrai goût d’un fruit cueilli sur l’arbre.

Et si avec tout cela, vous êtes encore un peu perdus, l’association et ses moniteurs arboricoles, seront toujours là pour vous aider et vous guider dans l’arboriculture. Des démonstrations de tailles sont faites régulièrement, venez y assister nombreux, nous vous attendons !

Taille d'hiver du 1er mars au verger école

Beaucoup de monde dans le verger-école de l’association d’arboriculture de Herrlisheim et environs en ce samedi 1 mars.

Les séniors du crédit mutuel nous accompagnent pour cette taille sous l'organisation de M. BIRGAENTZLE André.

Le président Claude BAGUET salua les participants. Le moniteur Philippe PALLUCCI perché sur son échelle, donna de nombreux conseils pour entretenir un arbre demi-tige « la reinette de Blenheim ».

La taille doit être équilibrée et favoriser la mise à fruits. Le maître mot est le soleil.

La deuxième partie s’est déroulée dans les haies fruitières, avec pour taille les poiriers ainsi qu’un pommier en forme de « pillar ».

C’est autour d’un bon vin chaud préparé par notre secrétaire André, que les arboriculteurs ont terminé cette après-midi fructueuse en conseils.

La Reinette de Blenheim



Synonymes: Blenheim orange ; Blenheim pippin ;De Blenheim ; Kempster pippin ; Nortwistch pippin ;Woodstock pippin.

C'est une variété de pomme originaire de Woodstock, dans le comté d’Owford (angleterre), par M. KEMPSTER.

Le fruit est gros, sphérique, légèrement déprimé et à une surface qui est très unie.
L’épiderme est fin, lisse, jaune brillant, lavé de rose à l’insolation, et est marqué de gros points roux.
Le pédicelle est assez court, de forme moyenne et est situé dans une cavité régulière.
L’œil est grand ouvert, dans une cavité large et régulière.
La chaire est d’un blanc jaunâtre, croquante, juteuse,) saveur sucrée et acidulée.

La qualité est bonne mais elle devient vite farineuse.
Le fruit est mature entre septembre et octobre.

Cette espèce donne de très bon résultats sur un porte-greffe franc.

Attention: Il faut privilégier une taille longue car une taille trop forte risque d'entrainer plusieurs années sans récoltes.


mercredi 27 février 2008

Taille d'hiver au verger de l'abbaye de Marbach.

Le magnifique ciel bleu, en cette froide après midi de février, permet de mettre en évidence le travail de taille sur ce pommier.

Avant:



Après:

Plantation à l'occasion de la distribution des arbres de la Sainte Catherine

A l'occasion de la distribution des arbres de la Sainte Catherine parrainée par le conseil général et la Fédération des Producteurs de Fruits du Haut-Rhin, l’école primaire de Wettolsheim, a participé au jeu concours « Dessine moi un arbre fruitier» et a gagné deux arbres fruitiers.

L'association a procédé à la plantation d'une quetsche d’Alsace et d’un mirabelle de Nancy devant un public d'enfants.

C'est l'occasion de rappeler les différentes étapes à suivre pour une plantation réussie:


Avant la plantation, il est nécessaire de procéder à l'habillage des racines :
Il faut couper l'extrémité des grosses racines, puis les tremper dans un seau d'eau.










Prenez soin de pratiquer un trou d'un diamètre suffisant pour que les racines restantes puissent bien se développer (décompactage du sol).


Veiller à ce que le point de greffe ne soit pas enseveli, il doit être situé quelques centimètres au dessus de la surface afin d'éviter le risque d’affranchissement du porte greffe et perte de l’effet nanifiant.




Afin de le maintenir droit l'arbre durant ses premières années, il est nécessaire de planter d'un tuteur solide, de préférence placé du coté vent dominant. L'arbre est attaché au tuteur par des liens extensibles pour ne pas provoquer un garrot.








La taille de plantation doit être pratiquée, elle permet de rééquilibrer le volume de branchage avec le volume de racines. Elle favorise surtout la bonne reprise de l’arbre et permet de former l’arbre et donc d’avoir une bonne base pour les années voir les décennies à venir.








Arroser abondamment le jeune arbre, prévoir au moins 2 arrosoirs. Et surtout ne pas oublier de l’arroser une fois par semaine (20 à 30l d’eau) au printemps et en été.

lundi 28 janvier 2008

Assemblée générale 2008 chez les arboriculteurs

L’assemblée générale des arboriculteurs de HERRLISHEIM et environs s’est tenue vendredi 25 janvier à la salle St-Michel.
Le président Claude BAGUET a souhaité la bienvenue aux 31 adhérents présents, à Jean François WILLEM, Maire, Lucien STOECKLIN, adjoint, et au président de la fédération des producteurs de fruits du Haut Rhin François KEMPF.

Le procès verbal de la dernière assemblée générale, rédigé par le secrétaire André BIRGAENTZLE, a été adopté à l’unanimité.

Le rapport d’activité présenté par le président a mis en évidence le dévouement des moniteurs arboricoles Cécile SCHREINER et Philippe PALLUCCI.
250 personnes ont assisté aux traditionnelles tailles d’hiver du premier trimestre.

La journée portes ouvertes du verger école, la distribution des arbres de la Ste-Catherine pour le canton, la participation à la fête de la grenouille, les journées mensuelles d’entretien témoignent de l’activité de l’association.
Il a terminé en déclarant : « forte de l’unité de son comité, de l’apport de l’expérience de chacun de ses membres et notamment des plus anciens, l’association continue à tracer son chemin au service de l’arboriculture familiale ».

Gérard SYDA, trésorier adjoint, a présenté avec clarté le rapport financier préparé par Jean Pierre RITZENTHALER. Les réviseurs aux comptes François SCHNEIDER et Roland FURSTENBERGER ont certifié la véracité des écritures. Le quitus au trésorier a été voté à l’unanimité.

L’assemblée a désigné comme réviseurs aux comptes pour l’année à venir Roland FURSTENBERGER et Marcel HEYMANN.

Lors de l’élection au comité, les mandats de André BIRGAENTZLE, Henri SYDA, Claude BAGUET ont été renouvelés pour trois ans. Régis DAMBREVILLE a rejoint l’équipe dirigeante.

Pierre ZWICKERT, vice président, a apporté des précisions quant à l’excursion prévue en juillet.

Le président de la fédération François KEMPF a pris la parole pour exposer la politique suivie en matière de développement des associations d’arboriculture dans le Haut-Rhin. Il a félicité l’association d’HERRLISHEIM pour son dynamisme.
Ensuite il a tenu personnellement à remettre une distinction, la pomme d’argent, à Madame Cécile SCHREINER pour son engagement au service de l’arboriculture.

Dans son intervention de clôture, le maire Jean-françois WILLEM, s’est dit heureux et satisfait de la vitalité de l’association. Les arboriculteurs sont dépositaires d’une tradition, ils participent aux liens entre les générations, ils concourent à la nécessaire défense de la nature.

La soirée s’est terminée par la projection d’un document réalisé par Monsieur KEMPF, soulignant l’importance de la présence dans les vergers des haies composées de lierres, de sureaux, de noisetiers etc.. attirant les insectes ravageurs comme les pucerons mais aussi de nombreux insectes utiles comme les coccinelles et les syrphes.

La soirée s’est terminée par le verre de l’amitié offert par la commune.


CB

mercredi 9 janvier 2008

Bulletin d'information Agrovit - Programme pomme 2008

Au sommaire de ce bulletin:

1 - Programme anti tavelure.
2 - Traitement de conservation.
3 - Bases du programme de traitements.
4 - Traitement Oïdium.
5 - Insecticides.
6 - Rugosité.
7 - Désherbage.
8 - Nutrition foliaire.

Cliquez sur les pages ci-dessous pour consulter le bulletin.

 


Programme de l'année 2008

Samedi 5/01/08 à 14h00 : Taille d'hiver au verger école d'Herrlisheim.
Samedi 19/01/08 à 14h00 : Taille d'hiver, prunier pommier au verger Keller à côté stade de Pfaffenheim.
Vendredi 25/01/08 à 19h45 : Assemblée générale à la Salle St-Michel place de l'église à Herrlisheim.
Samedi 2/02/08 à 14h00 : Taille d'hiver au verger école d'Herrlisheim.
Samedi 16/02/08 à 14h00 : Taille d'hiver au verger de l'abbaye de Marbach.
Samedi 1/03/08 à 14h00 : Taille d'hiver au verger école d'Herrlisheim
Samedi 15/03/08 à 14h00 : Taille d'hiver au verger école d'Herrlisheim.
Samedi 22/03/08 à 14h00 : Taille d'hiver toutes espèces au verger J.P.Ritzenthaler à Hattstatt.
Samedi 5/04/08 à 14h00 : Entretien de printemps au verger école d'Herrlisheim.
Samedi 14/06/08 à 14h00 : Taille d'été et reconnaissance des maladies au verger école d'Herrlisheim.
Lundi 14/07/2008 : Projet d'excursion
Samedi et dimanche 4 et 5/10/08 : Exposition fruitière à Herrlisheim
Samedi 13/12/08 à 14h00 : Taille d'hiver sur pruniers au verger école d'Herrlisheim.

Un entretien mensuel du verger a lieu chaque 1er lundi du mois, de mai à octobre. Horaire : 17H00 à 19H00. Chaque adhérent est cordialement invité. C'est l'occasion de parler arboriculture et de confronter nos expériences. Le programme est soumis aux conditions atmosphériques du jour.